L'art de raconter des histoires,...


Ce matin, nous étions deux puis trois à discuter à l'extrémité des Terrasses, un oeil vaguement tourné vers la fresque inaugurée la veille. Soudain, le dernier arrivé se mit à sourire. Vous ne trouvez pas que cette jolie fresque est hautement symbolique. Étonnés, nos yeux se tournèrent immédiatement vers l'objet de son amusement. Tout d'abord, il est dommage que le choix du motif représente une décision unilatérale. Cela aurait pu être l'occasion d'associer les Tressois ou a minima le forum Tressois à la sélection du projet. Ensuite, une succession d'images qui parodient l'ouverture de la mairie à la population avec une porte entrebâillée empêchant de rencontrer le maire et s'ouvrant sur un mur à l'image de l'écoute de nos concitoyens par les élus majoritaires, une porte et des fenêtres avec vue sur des pièces aussi peu transparentes que l'information sur les choix et les décisions de la mairie actuelle, une bicyclette qui ne connaîtra jamais les pistes cyclables inexistantes et des plantes seules rescapées de la bétonnisation de notre commune. Enfin, en trompe-l'oeil, la soi-disante participation proposée aux Tressois comme le nom d'une salle, le nombre de ramassage des ordures ou la présentation au Forum Tressois de projets quasi-aboutis. Nous nous sommes regardés et avons éclaté de rire. Ce n'est pas gentil quand même !

Voilà Madame Daliai, ce qu'est l'art de raconter des histoires avec un peu de lettres et d'esprit. Encore une fois, vous allez parler comme votre héros "à la coiffure orange" de Fake News. Vous aurez pour une fois sûrement raison mais si peu en même temps...


84 vues