RENDRE LES DÉSACCORDS FÉCONDS


La profonde et irrémédiable différence entre la liste du Nouvel Elan Tressois dont je suis la porte-parole et la liste opposée conduite par Christian Soubie est la manière de concevoir et d'organiser le vivre ensemble à Tresses.


Pour le Nouvel Elan Tressois, préserver l'intérêt général, préserver les biens communs et mettre en oeuvre des projets municipaux reposent sur notre capacité à construire nos désaccords pour faire de nos différences des atouts plutôt que des menaces. Qui n'a jamais changé d'avis ? Qui n'est jamais arrivé avec des certitudes pour finalement consentir à un positionnement différent ? Il n’est nullement question d’abandonner ses propres convictions mais juste d’accepter qu’elles peuvent être nourries, nuancées, affinées en échangeant avec d’autres. Imaginez être écouté par des élus ou des citoyens qui ne partagent pas votre avis, imaginez avoir la possibilité de poser ou de recevoir des questions comme des demandes de clarification et non comme des agressions, imaginez pouvoir décider ensemble d'un projet commun.


C'est toute la différence avec le schéma municipal actuel qui ne tolère que les accords et reste sourd aux désaccords considérés comme l'expression d'une volonté non coopérative affirmée.


Pour rendre notre vie politique inclusive et participative, nous avons besoin d'une mutation qualitative de notre démocratie qui prend en compte les habitants, l'ensemble des élus, les associations, les employés municipaux, les artisans, les commerçants et les entreprises.

Alors, le 15 mars, VOTEZ POUR VOUS !

25 vues